460 rue Jacques-Cartier Sud, Saint-Jean-sur-Richelieu QC J3B 4K8
Nous avons votre bien-être à cœur
Nous avons votre bien-être à cœur

Soins
dentaires

En savoir plus

Appelez au 450-347-3749
ou remplissez
une demande
en ligne



    Clinique dentaire jacques-cartier
    Blogue

    La carie de la petite enfance en 5 questions

    Enfant qui a des douleurs dentaires

    Comme les adultes, les jeunes enfants sont susceptibles d’être atteints de caries dentaires. Selon plusieurs personnes, celles qui se développent sur les dents de lait seraient moins graves parce que ces dents finissent par tomber. C’est là une croyance erronée, voire dangereuse, qu’il est important de remettre dans son contexte. C’est pour cette raison que les professionnels du Centre Dentaire Jacques-Cartier à Saint-Jean-sur-Richelieu répond ici à quelques questions courantes sur la carie de la petite enfance.

    Qu’est-ce que la carie de la petite enfance ?

    La carie de la petite enfance (CPE), communément appelée carie du biberon, est une forme d’infection carieuse qui affecte les dents primaires des enfants. Ce sont principalement les bébés et les enfants d’âge préscolaire qui y sont sensibles. La CPE est reconnue pour être particulièrement agressive ; elle a la capacité de se développer, s’approfondir et se propager à grande vitesse. Et ce, parce que l’émail des dents qu’elle attaque est plus mou et que celles-ci sont de petite taille.

    Quelles sont les causes de la CPE ?

    L’affection se développe quand il y a prolifération de bactéries, ce qui est principalement dû aux habitudes des tout-petits :

    • Une hygiène dentaire déficiente : il est très important de nettoyer la bouche, puis les dents, du jeune enfant après ses boires ou ses repas. Et ce, même avant l’apparition des dents.
    • Le fait de s’endormir en buvant du lait ou du jus : l’exposition des structures buccodentaires aux bactéries friandes de sucre est alors prolongée ;
    • Les collations et le grignotage fréquent ;
    • La consommation d’aliments et de boissons sucrés ;
    • Des contacts avec la salive infectée d’un parent : c’est pour cette raison qu’il ne faut pas « nettoyer » la suce de votre enfant en la mettant dans votre bouche ou goûter ses aliments avec sa cuillère.

    Pourquoi devrions-nous prendre cette infection au sérieux ?

    Appuyons-nous sur des faits : selon certains chiffres, plus de 60 % des enfants de huit ans avaient déjà souffert de caries dentaires (source : Institut de la statistique du Québec). Dans plusieurs de ces cas, l’infection touchait plus d’une dent. Cela démontre la prévalence de l’infection ainsi que son agressivité. Ces chiffres sont d’autant plus alarmants que cette affection peut avoir de nombreuses conséquences sur la santé et le développement des enfants touchés.

    Quelles sont les conséquences possibles de la carie de la petite enfance ?

    • Une propagation de l’infection : sans traitement adéquat, la carie risque d’atteindre rapidement le centre de la dent et de provoquer la nécrose du nerf principal, ce qui est très douloureux. En outre, la maladie peut s’étendre aux dents voisines ou même aux dents permanentes qui se forment sous la gencive. Dans les cas les plus sévères, c’est toute la dentition qui risque d’être touchée ;
    • Une entrave au bon développement buccodentaire : le développement correct de la mâchoire peut être compromis quand l’infection se propage, surtout si elle entraîne la détérioration ou la perte de certaines dents. Dans ces situations, les dents permanentes peuvent se former anormalement ou peuvent faire hors de l’arcade dentaire ;
    • Des problèmes fonctionnels : les dents cariées, endommagées ou extraites trop tôt rendent parfois la mastication ou la prononciation de certains sons plus difficiles ;
    • Une faible estime de soi : l’apparence des dents peut s’altérer et causer une gêne chez l’enfant qui a un impact négatif sur sa confiance et sur la façon dont il interagit avec les autres.

    Que doit-on faire si l’affection se déclare ?

    Quand vous remarquez des changements dans l’aspect des dents de votre enfant (décoloration, taches brunâtres, etc.), consultez rapidement votre dentiste de Saint-Jean-sur-Richelieu. Si on détecte une carie dentaire, on proposera la solution adéquate, probablement une obturation (plombage). En cas d’infection trop avancée, on pourrait procéder à une extraction. À ce moment, des mesures de maintien des structures pourraient être nécessaires.

     

    Dans tous les cas, notre équipe saura vous rassurer et vous conseiller sur les manières d’éviter que la carie affecte votre petit trésor à nouveau !

     

     


    Articles Similaires

    Radiographies des mâchoires montrant les dents de sagesse
    11 janvier 2024

    L’extraction des dents de sagesse est sans aucun doute la chirurgie dentaire la plus courante. Le grand nombre de personnes qui a subi cette intervention pourrait même laisser penser qu’il s’agit d’une procédure standard. Pourtant, elle n’est pas envisagée à la légère : on la fait pour plusieurs motifs, mais toujours dans l’objectif de préserver votre […]


    Lire l'article
    Femme souriante chez le dentiste
    11 janvier 2024

    La santé buccodentaire et la santé générale sont étroitement liées. Certaines conditions buccodentaires, notamment la parodontite et les abcès peuvent causer différents troubles cardiovasculaires et digestifs. Inversement, des problèmes de santé générale ont une incidence sur la santé buccodentaire et sur les soins que vous recevez de votre dentiste. Ce sont ces liens entre santé […]


    Lire l'article
    Modèles de dents illustrant le phénomène du jaunissement.
    11 janvier 2024

    L’attribut esthétique des dents le plus convoité est sans aucun doute leur blancheur. Pourtant, le jaunissement des dents est une condition courante, qu’il est difficile d’éviter entièrement. C’est aussi quelque chose qui se traite, dans certains cas du moins. Pour vous aider à faire le ménage dans les informations qui circulent sur le jaunissement des […]


    Lire l'article

    Prenez note que pour le congé des Fêtes, la clinique sera fermée du 23 décembre au 7 janvier, inclusivement. Nous serons de retour le 8 janvier avec notre horaire habituel.